Articles

La raclette version diététique, quelques conseils de votre diététicienne

Certains d’entre vous ont déjà fait leur première raclette de la saison, d’autres ne tarderont pas à la faire.

Sur le plan diététique il n’y a aucune raison de s’en priver : suivez mes petits conseils pour une raclette diététique.


  1. Prévoir des charcuteries maigres et couper des petites parts (des carrés de 4cm*4cm) : viande des grisons, jambon blanc, jambon de poulet et de dinde, bacon, la coppa, les saucissons de noix de jambon, chiffonnades de jambon de Bayonne, … Bien sûr il est possible d’inclure d’autres charcuteries plus classiques, mais ces charcuteries maigres permettent d’alterner.
  2. Prévoir 4 à 5 morceaux de fromage à raclette par personne (différentes sortes) et couper des petites parts (6cm*6cm). Souvent les tranches de fromages sont trop grandes et méritent d’être coupées en 2 au minimum. Cela rallongera le temps de repas et donnera l’impression d’en avoir mangé plus.
  3. Une règle D’OR : lorsque votre fromage est cuit, n’en remettez pas d’autre à cuire immédiatement ! finissez d’abord ce 1er fromage avant de poursuivre. Ainsi la dégustation se fera plus lentement, et en moindre quantités.
  4. Ne pas oublier les pommes de terre cuites à la vapeur : AL DENTE !
  5. Les « périphériques » doivent être light : boire de l’eau et éviter les apéritifs ou desserts trop riches et conséquents. Pour l’apéro : privilégier les crudités avec une sauce fromage blanc ou des fruits de mer natures (bulots, crevettes, ..), et en dessert une salade de fruits sera parfaite.
  6. Le repas qui suit ou qui précède la raclette ne doit pas être trop gras et ne doit évidemment pas contenir de fromage.
  7. Il faudra manger LENTEMENT et savourer …
  8. L’activité physique est un bon allié de votre équilibre alimentaire : à ne pas oublier.
La raclette est diététique si on le veut vraiment !

Prenez soin de votre équilibre alimentaire. N’oubliez pas qu’aucun aliment « ne fait grossir », du moment que l’on gère la quantité et que c’est inclus dans un bon équilibre alimentaire global. D’autre part il n’y a pas que l’assiette qui compte, l’activité physique à sa part de responsabilité dans le maintien d’un poids d’équilibre.

Sibylle Naud, diététicienne.

Me contacter.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s