Articles

Horaires atypiques et alimentation : comment trouver son équilibre alimentaire en horaires de nuit / 3 x 8 et 4 x 8 ?

Travailler en horaires atypiques, trouver son équilibre alimentaire Sibylle Naud diététicienne

Les personnes qui travaillent en horaires atypiques sont de plus en plus nombreuses : personnel soignant, taxi, boulanger, cheminot, agent de production, réceptionniste, … TRAVAIL DE NUIT, TRAVAIL 3 x 8, TRAVAIL EN EQUIPE, … c’est une difficulté supplémentaire MAJEURE dans le travail.

Manger sainement et trouver un équilibre alimentaire est primordial pour ces personnes là, car le travail en horaires atypiques est source :

  • de fatigue accrue (sur le poste de travail ou même sur le trajet travail-maison)
  • de prise de poids
  • d’inconfort digestif

sans compter la perte de convivialité et de partage (rythme différent du conjoint et des enfants).

Ce que j’ai constaté, par le biais des ENQUÊTES ALIMENTAIRES des personnes travaillant en horaires atypiques, c’est qu’il y a souvent :

Horaires atypiques et alimentation Sibylle Naud diététicienne

Difficultés fréquentes du personnel travaillant en horaires atypiques

  • des repas manqués (par exemple le petit-déjeuner, car l’envie d’aller dormir est plus forte que l’envie de manger après une nuit de travail)
  • des repas ajoutés (la nuit pour « tenir le coup »)
  • des grignotages (pour compenser cette gigantesque fatigue)
  • la consommation de boissons sucrées ou énergisantes type Redbull (qui perturbe la récupération ensuite), l’excès de café ….

Physiologiquement, le corps n’est pas disposé à recevoir un repas la nuit, tout simplement car le système digestif est en sommeil et fonctionne au ralenti. Prendre un repas la nuit peut perturber le comportement alimentaire (faim et satiété) et parfois certaines personnes se trouvent réveillées en pleine nuit par la faim alors même qu’elles sont en vacances.

Pour améliorer le bien-être et trouver un équilibre, il faut absolument CONSERVER un rythme alimentaire le plus régulier et normal possible quelque soit l’horaire de travail : petit-déjeuner, déjeuner, dîner – collations / fractionnements entre les repas, éviter la prise d’un repas la nuit, limiter les grignotages, afin de donner un REPÈRE  fixe à l’organisme. Ce repère est d’ailleurs le seul qui peut perdurer dans un contexte d’horaires de travail variables. De plus le fait de composer des repas équilibrés permettra d’optimiser la forme, de limiter la fatigue et donc les grignotages.

travail en 3 x 8 et alimentation Sibylle Naud

Propositions d’organisation selon horaires de travail, équilibre alimentaire

Intervention en entreprise, horaires atypiques et équilibre alimentaire

Consultations individuelles

Conseil / accompagnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s